L’analyse budgétaire de Jean-Marc Viguié

Jean-Marc Viguié conteste les chiffres avancés par le maire, dans La Dépêche d’aujourd’hui (20 mars 2014). Voici l’article paru.

Après l’article du lundi 17 mars, dans lequel Jean-Michel Losego défendait son bilan, Jean-Marc Viguié qui conduit la liste «le bon sens d’Aurignac» apporte ses précisions sur quelques points, en particulier l’évaluation de la dette de la commune.

«En voulant défendre son bilan dans l’article du 17 mars, Monsieur le Maire se perd dans ses arguments et confirme les manquements que nous évoquons dans notre campagne : le manque d’initiatives et la faiblesse des réalisations. Freiner les investissements, c’est une double erreur de gestion budgétaire. Ne pas investir, c’est prendre du retard, laisser les dossiers s’entasser… et après, on fait comment ? D’autant plus que les baisses importantes des subventions annoncées augmenteront sensiblement les coûts des investissements à venir.

Quant aux transferts de charges vers la Communauté de Communes, ils ne créent aucune économie réelle, puisque les impôts qui en découlent passent de la Commune à la Communauté de Communes. Il suffit de regarder ses impôts locaux 2013 pour constater que la diminution de la part de la Commune est plus que compensée par l’augmentation de la part de la Communauté de Communes ! Enfin, il confond l’annuité de la dette (la partie que l’on rembourse dans l’année) et la dette elle-même. Les chiffres annoncés sont faux ; la dette totale de la commune en 2008 s’élevait à 921 029 € (et non à 143 000 €), et elle est aujourd’hui de 396 651 € (et non de 90 000 €). Et ça… c’est plus inquiétant !» considère Jean-Marc Viguié.

Grande réunion publique du Bons Sens d’Aurignac vendredi 21 mars à 21 heures

Flyer de la réunion publique à Aurignac le 21 mars 2014

Notre liste sans étiquette « Le Bon Sens d’Aurignac », menée par Jean-Marc Viguié, organise une grande réunion publique vendredi 21 mars à 21 heures à la salle des fêtes d’Aurignac. Que vous soyez habitants d’Aurignac ou des autres villages du canton, vous êtes tous invités à venir rencontrer nos 15 candidats et échanger avec eux, à l’aube d’un mandat crucial pour l’avenir d’Aurignac et du canton. Venez nombreux !

Le projet du Bon Sens d’Aurignac pour le tourisme

Jean-Marc Viguié, tête de liste du Bon Sens d’Aurignac, a donné une interview mercredi à la Gazette du Comminges (n°326 du 12 mars 2014) sur son projet pour le tourisme à Aurignac et dans le canton. Comment évoluer d’un tourisme de passage à un tourisme de villégiature plus stable et plus rentable ?

La profession de foi du Bon Sens d’Aurignac

Profession de foi Le Bon Sens d'Aurignac

Pour lire le texte en plus grand, cliquez sur la vignette ci-dessous ou consultez le fichier PDF

Lancement du Bon Sens d’Aurignac

photo liste

En 2008 nous sommes partis en campagne pleins d’enthousiasme, de bonnes intentions, avec un peu de naïveté aussi… C’est pour une poignée de voix, que la majorité est revenue à l’autre liste.

Fidèles à nos engagements, nous n’avons pas démissionné. Dans des conditions parfois désagréables, souvent frustrantes, nous avons assumé notre mandat dans une opposition vigilante. Cette expérience, tant au niveau de la Commune que de la Communauté de Communes, s’avèrera très utile car elle nous permet aujourd’hui de vous informer de la réalité de nos institutions locales, de leurs dysfonctionnements et des mauvais résultats qu’ils génèrent.

Vous en jugerez par vous-même, en tirerez les conséquences, lorsque vous choisirez la liste à glisser dans l’urne.

L’enjeu de cette élection est double : la Commune et la Communauté de Communes. Impossible d’aborder cette campagne sur le seul plan communal. D’une part, et pour la première fois, c’est vous qui élirez les conseillers communautaires. D’autre part, toutes les compétences ont été transférées à la Communauté de Communes ; cela signifie bien que désormais tout se passe là, et non plus à la Commune. Dès lors, comment écarter la Communauté de Communes de cette campagne sans risquer de détourner les électeurs du véritable enjeu de ce scrutin ?

Les revers de  l’étiquette

Nous n’avons rien contre l’étiquette politique locale et respectons les idées de chacun. Notre attitude serait la même si l’étiquette était différente, mais nous dénonçons l’usage qui en est fait.

Cette étiquette est un alibi dont se servent les élus pour se faire élire et se protéger. Ils cultivent ensemble leur jardin, communal et communautaire, dans un esprit sectaire et partisan qui exclut les autres, divise et empêche toute communication et coopération normale. Ces pratiques n’ont plus de sens au niveau local car elles nuisent fortement à la démocratie, au fonctionnement des collectivités et à l’intérêt général. Nous nous présentons donc « SANS ÉTIQUETTE » ! C’est un des principes fondamentaux de notre engagement. Nous sommes là pour l’intérêt général, et non au service d’un parti quel qu’il soit.

La Comunauté de Communes : état des lieux

Enlisée dans de mauvaises pratiques, dépassée par la rapidité de son développement, la CCCA cumule dysfonctionnements et difficultés budgétaires à des niveaux critiques et inquiétants. La commune d’Aurignac n’y tient pas vraiment son rôle et ses intérêts y sont parfois malmenés.

La liste du Bon Sens d’Aurignac se présente à vous pour vous dire que nos intentions sont raisonnables et responsables, et vous proposer une meilleure direction pour l’avenir de notre village et de notre canton.

Jean-Marc Viguié, tête de liste du Bon Sens d’Aurignac

RÉUNION PUBLIQUE À LA SALLE DES FÊTES VENDREDI 21 MARS À 21 H